L'abattement de l'ISF est une "petite adaptation", selon Accoyer

Publié le par geubeul1

La commission des Finances a examiné les derniers amendements déposés.
Elle a ainsi adopté, le courageux amendement, déposé par l'UMP. Le parti de la majorité s’est battu sang et eau pour porter de 20 à 30% l'abattement sur la résidence principale dans le calcul de l'ISF.

Bernard Accoyer estime que la majoration de l'abattement sur la résidence principale dans le calcul de l'ISF n'est qu'une "petite adaptation face à cette énorme hausse de l'immobilier qu'on a connu ces dernières années" ; Hausse de l’immobilier qui n’a profité qu’à ceux soumis à l’ISF.
Mais comme le souligne Christine Lagarde défendant devant les députés le "paquet fiscal" : "C'est plutôt une boîte à outils dans laquelle ceux qui travaillent pourront trouver ce qu'ils cherchent", tout dépend évidement ce qu’on appelle travail.


sarkofiscal.jpg

Publié dans actualités

Commenter cet article