Drame à la préfecture, sous les coups des restrictions budgétaires, Monsieur Canépa doit porter plusieurs casquettes….

Publié le par geubeul1

Suite à un entretient avec le journal Libération au sujet d’une sortie de crise digne pour la préfecture face à une horde non armée et en grève de la faim depuis 61 jours, de sans papiers ,Monsieur le préfet  affirme :

« Si c’est pour sortir de cette crise sans que personne ne perde la face, le médiateur existe, c’est moi, le préfet.»

 

Dans un Souci de garantir un service public toujours irréprochable, ni aura-t-il pas moyen de remplacer les orchestres d’indiens péruviens durant la traditionnelle braderie de Lille par des agents assermentés … ? .


P2RUVIEN.jpg

Publié dans fils2prof

Commenter cet article