Six policiers français ont été molestés le 16 août, à leur descente d'avion à Conakry,

Publié le par geubeul1

… en Guinée, où ils escortaient deux sans-papiers de Lille expulsés dans le cadre du combat pour obtenir une régularisation.
Les six fonctionnaires ont été légèrement blessés au dos et au visage, obtenant des incapacités de travail de trois à huit jours, a-t-on précisé de source policière.

Cet incident qui suscite l'émotion des syndicats de police, est à mettre en rapport non seulement avec les discours de « notre » président durant ses visites en Afrique, mais également avec la gestion calamiteuse de son ami Monsieur le préfet Canépa.

Les deux Guinéens faisaient partie des sans-papiers interpellés le 1er août à Lille, où une soixantaine d'étrangers ont mené jusqu'à leur interpellation mardi une grève de la faim pour obtenir leur régularisation.

 Monsieur le préfet pour qui manifester relève du  « chantage », « de la manipulation » et « du terrorisme intellectuel »,  menace d'expulser tous les grévistes de la faim, histoire de faire disparaître l’opposition à la politique de Brice Hortefeux.

sarkosansappiers.jpg

NB : "Ce n'est pas acceptable parce qu'en l'occurrence on est dans le cadre du droit, d'une décision de justice. Il n'y a pas de raison qu'on fasse obstacle à l'application de la loi française", a dit lors de son point de presse hebdomadaire, le porte parole de l’Elysée.

Il est vrai qu’il paraît surprenant de s’opposer au Droit Français en Guinée ( qui reste pourtant un pays souverain) .

Publié dans actualités

Commenter cet article